Sa vie face à un mur!

A Brest, la plage du Moulin-Blanc n’est pas la plus adaptée au kitesurf. Le vent fort du Sud peut occasionner de sérieux accidents, comme ce 19 novembre dernier où un pratiquant de 22 ans a bien failli y laisser la vie contre le mur du parking, à hauteur du Spadium Parc.

Le jeune homme est hospitalisé depuis trois semaines à l’hôpital de la Cavale-Blanche. C’est sa mère, Françoise Croguennec, qui revient sur son accident survenu sur la plage du Moulin-Blanc par vent soutenu de Sud. « Mon fils, qui fait des études par alternance à Saint-Nazaire, était venu passer le week-end à Brest. Il a l’habitude de pratiquer là-bas le kitesurf ou sur les plages du Nord-Finistère lorsqu’il rentre ».

Une rafale l’emporte

 

Mais ce jour-là, il ne va pas naviguer à Tréompan ou à Keremma et choisit le Moulin-Blanc alors qu’un avis de vent fort est diffusé pour la fin d’après-midi (vigilance Orange à partir de 17 h). Sur les coups de 15 h, alors que le vent commence à monter au Moulin-Blanc, il décide d’arrêter sa séance. Alors qu’il est sorti de l’eau, une forte rafale le soulève et le projette violemment contre le mur sans qu’il n’ait ni le temps ni la possibilité de larguer son aile pourtant de fabrication récente. Alors que cette dernière pousse toujours très fort, il réussit à s’agripper à la balustrade du mur et est tenu par des passants qui l’empêchent de s’envoler et d’aller s’écraser contre la façade de la piscine. « Sans cette balustrade et ces passants, il ne serait sans doute plus de ce monde », ajoute sa mère encore sous le choc. Malheureusement, sa cheville, son pied et son talon sont broyés dans l’accident. Après plusieurs opérations chirurgicales (au moins cinq) et une greffe de peau au niveau du pied, le jeune homme, qui pratique le kitesurf depuis plus de trois ans, se remet doucement de son accident.

Un accident aussi grave en 2004

 

Un décollage similaire avait causé d’importantes blessures à un pratiquant durant l’automne 2004. Le kitesurfeur, âgé de 20 ans et également non débutant, avait été violemment projeté au-dessus du mur de la plage et avait atterri dans le vitrage épais d’une maison située, de l’autre côté de la route. Effet d’accélération du vent, perturbation à l’approche du mur et obstacle vertical. Les formateurs précisent que la pratique à marée basse en appliquant les consignes de sécurité d’usage ? poser sa voile ou la faire décoller suffisamment loin de la route ? s’impose sur cette plage parfaitement déconseillée aux débutants. Ils rappellent néanmoins les progrès de sécurité du matériel (absorption de la puissance et largage) et un nombre d’accidents… en chute libre.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/brest/moulin-blanc-le-kitesurfeur-finit-dans-le-mur-14-12-2016-11330782.php#aAiYZsJMeZaErcJf.99

Le mot de la fin: Prenez des cours de kite et apprenez la sécurité même si vous croyez être un champion, vous aurez toujours à apprendre avec le monde de la mer… Matt Jaxsun

Laisser un commentaire