Lexique des shapes de Kite

LEXIQUE :

img_branche_choisiAvant de choisir une aile, vous devez rapidement vous poser les questions suivantes :
– quel est votre niveau réel ?
– que voulez-vous vraiment faire sur l’eau ?

Ensuite d’autres paramètres auront une influence considérable :
– votre poids
– les conditions de vent sur votre spot. Si vous naviguez dans les alizés, plutôt légers et stables, vous n’aurez pas forcément besoin de la même aile qu’à Marseille ou Leucate connus pour leurs vents très forts et rafaleux qui nécessiteront une aile plus tolérante.

Les débutants par exemple ont besoin d’une aile de kitesurf stable, plus lente en vol pour leur faciliter le contrôle et possédant un « fond de traction » (une petite puissance facilement disponible) pour sortir de l’eau facilement et faire les premiers mètres, tandis que les purs freestylers plébiscitent les ailes en C-Shape pour leurs puissances, leurs sensations en barre très directes et leur traction plus constante. Entre les deux, les nouvelles générations d’ailes hybrides et assimilés (bow, delta, delta-C, plates) sont à la fois très performantes, polyvalentes tout en procurant un très haut niveau de contrôle et de sécurité.

La plupart des ailes modernes sont capables de presque tout faire dans les mains d’un rider expert mais chaque modèle est optimisé pour une spécialité : freeride, freestyle, race, vitesse ou vague et convient mieux à tel ou tel niveau et/ou style de rider.

LES DIFFERENTES AILES

C-shape            Concept bow

c_shape

concept_bow

 

 

 

 

Ailes hybride      Delta chape

Delta_chape

Ailes_hybrides

 

 

 

 

 

Aile à caissons

Aile_caissons

 

 

 

C-Shape 4 ou 5 lignes

Le C-shape (vu de face, les ailes ressemble à un C bien fermé) est la forme initiale des ailes de kitesurf. Ce type d’aile a la préférence d’une certaine partie des riders, notamment en freestyle car elle garde un bon fond de puissance, avec de très bonnes sensations de barre et offre une traction plus constante. Le C-shape convient pour le freestyle et le wake style. Elles nécessitent toutefois un bon niveau technique pour être exploitées car leur plage d’utilisation est plus étroite et elles sont plus délicates à gérer dans le haut de cette plage d’utilisation. A noter que le bord d’attaque de ces modèles n’est pas bridé mais que les lignes viennent se fixer sur les oreilles. Le C-Shape existe en 4 lignes. Cette configuration permettait de choquer (lever la barre pour diminuer la puissance) mais l’effet était assez limité. L’arrivée de la 5ème ligne a permis d’améliorer le contrôle sur plusieurs points : la gestion de la puissance mais aussi l’autonomie et la sécurité. La performance aussi puisque le leash raccordé à la 5ème ligne a permis de naviguer déhooké sans crainte de perdre l’aile.

Concept Bow :

Le C-shape ayant montré ses limites en termes de souplesse d’utilisation et d’accessibilité, les constructeurs ont développé une alternative permettant une régulation de la puissance (depower) beaucoup plus efficace. Le concept bow est né, le premier modèle présenté sur le marché étant la Takoon Nova. Une aile « bow » est dotée d’une courbure (C) moins fermée, avec une partie centrale plus plate permettant, grâce à un bridage différent, d’obtenir une incidence variable du profil. Naviguer dans un vent variable et négocier les rafales s’avèrent plus faciles. Lever son aile et la reposer se fait également d’une façon plus sécurisante. Par contre, les sensations en barre sont beaucoup moins directes qu’avec une C-Shape. On peut citer pour ce type d’aile dont le niveau de performance reste élevé, la Takoon Nova, la Cabrinha Crossbow et les Genetrix. Elles sont bien adaptées à un programme freeride. Il faut toutefois noter que concept Bow a vieilli (Takoon l’a abandonné) remplacé par les ailes hybrides ou delta.

Ailes hybrides 4/5 lignes :

Les ailes hybrides représentent aujourd’hui le gros du marché. Elles sont la dernière évolution après le concept Bow. Même certains freestylers s’y mettent. Leur forme (shape) varie d’une marque à une autre, d’un modèle à l’autre mais elles ont en commun d’être à mi-chemin entre le C-Shape et le concept Bow et d’avoir un bridage moins complexe sur le bord d’attaque. Bridage qui permet de bien maîtriser l’incidence (inclinaison) de l’aile. L’arrivée de la 5ème ligne a été une vraie avancée en terme de sécurité, mais la sortie de ces ailes a réellement marqué un pas supplémentaire puisque cette forme de shape, permettait de supprimer 80 voire 90% de la puissance de l’aile en lâchant la barre tout en ayant des sensations en barre convaincantes. Associer ces deux techniques (aile hybride et 5 ème ligne) a abouti à des ailes vraiment sécurisantes, dotées d’une très large plage d’utilisation. La 5 éme ligne optimise la rigidité du profil et de ce fait la réactivité… mais celle-ci n’ayant pas que des partisans, les constructeurs ont cherché à disposer des avantages des ailes hybrides sans passer par cette ligne supplémentaire. C’est pourquoi on trouve aujourd’hui de nombreuses ailes hybrides ou assimilées dont les capacités de « depower » sont très importantes mais qui sont montées en 4 lignes. C’est plus simple sur le papier, ça évite les éventuels problèmes liés à la 5 éme ligne (notamment quand le kite se retourne sur lui-même) mais les systèmes de bridages avec poulie induisent un petit temps de réponse, un ressenti en barre peut-être moins précis.

Source:http://www.flysurf.com/guides-achat/les-ailes-de-kitesurf-17.htm

Laisser un commentaire